C'est tellement agréable à faire que je ne m'en lasse pas ! C'est rapide aussi...
Parlons tricot d'abord ! Je m'étais laissée tenter par PHIL ECOLO lors d'une visite chez Madame PHILDAR. Ce fil me paraissait tellement doux pour la peau de Louisa...
Voici donc ce que j'ai tricoté  :

                                                   Phil

Je me suis inspirée du cardigan n° 23 du PHILDAR n° 35 printemps été 2010. J'ai modifié les rayures, je n'ai conservé que les proportions du modèle. Ca donne un tricot extrêmement doux mais un peu souple. J'espère que ça ne se déformera pas ! C'est une taille 1 an. Ma fille a beaucoup aimé !

Comme le beau temps n'arrive toujours pas, j'ai commençé un petit pull sans manche de demi-saison. Ca va me permettre d'utiliser 3 pelotes esseulées d'alpaga de mon stock. Je n'ai pas de photo pour l'instant.

Depuis quelques temps je me disais qu'autrefois lorsque mes enfants étaient petits je cousais beaucoup pour eux et pour moi. Ma mère était couturière et j'ai donc toujours vu coudre à la maison. J'avais abandonné par manque de temps et aussi parce que les loustics étant devenus ados, il n'était plus question de les habiller moi-même !!!
J'ai un stock de laine, mais aussi un stock de coupons...

La semaine dernière j'ai reçu de chez Amazon "Les intemporels pour bébés" d'Astrid Provost. Alors comment ne pas avoir envie de s'y remettre ! Je vois sur tous les blogs de jeunes mamans, des modèles Citronille qui me donnent envie de me remettre à coudre pour mon Bout-de-chou. Donc ayant d'adorables patrons "Intemporels"
j'ai sorti un coupon de cotonnade "jean" et du vichy marine et blanc...et je me suis lançée.
Pour ma mise en jambe j'ai choisi La robe Trapèze.

                                                 Citronille_robe_chasuble_des_intemporels

Ca c'est la version Astrid Provost. La mienne c'est ça :

                                                  Citronille_robe_chasuble_ma_version

Je pense récidiver avec du velours rouge pour cet hiver et sans doute du lin pour cet été ... Je ne revenais pas du peu de temps qu'il m'a fallu : 4 petites heures ( et encore en prenant le temps de boire un café ou de papoter) Je ne me rappelais plus que la couture c'était si rapide par rapport au tricot !

A bientôt !